in

Santé de l’esprit et du corps: les bienfaits de la marche

27 avril 2021

Les bienfaits de la marche

Tous les jours, à deux heures de l’après-midi, Charles Dickens se levait de son bureau et, emportant son chapeau avec lui, faisait sa promenade habituelle de trois heures. Par tous les temps, il a facilement parcouru quelques dizaines de kilomètres dans les rues animées de Londres et a rencontré le crépuscule sur le pont de Waterloo. Puis il est retourné au bureau – pas du tout fatigué, mais au contraire plein d’énergie et d’inspiration.

Le classique anglais n’était clairement pas le seul à aimer les longues promenades. Henry David Thoreau a appelé ce passe-temps le plus poétique et le plus apaisant de tous à la disposition de l’homme. «Rien ne m’inspire autant et ne m’amène pas à des pensées aussi claires et utiles», a admis le principal chanteur de la nature forestière dans l’histoire de la littérature.

Il a été repris par le compositeur autrichien Gustav Mahler. Partant pour l’été vers le lac Wörthersee, il ne pouvait pas passer une journée sans une longue promenade le long de la côte. Il gardait toujours un carnet avec lui en cas d’inspiration soudaine. Et il était invariablement utile.

On peut citer longuement les amoureux de la marche parmi les grands esprits du passé. Quelqu’un, comme Dickens, en marchant, cherchait des images «sur lesquelles il pouvait s’appuyer» dans son travail, quelqu’un – un repos pour l’esprit. Une telle préférence claire pour la marche sans but par rapport à d’autres types de loisirs donne lieu à un nouveau regard sur ce passe-temps simple et naïf. Peut-être devrions-nous prendre note de cette habitude?

La marche est la clé de la créativité

Solution de marche

La relation profonde entre la marche, la pensée et la santé humaine en général est un fait familier aux anciens Grecs. L’ancienne alliance de rechercher une «solution en marchant» (du latin Solvitur Ambulando) a été suivie à différentes époques par Diogène, et Kant, connu pour son adhésion au même itinéraire, et le poète anglais William Wordworth.

Des historiens scrupuleux ont même calculé que ce dernier avait parcouru plus de 180 000 miles dans sa vie. C’est environ six miles et demi par jour, à partir de l’âge de cinq ans. Un bon exemple pour ceux qui n’ont pas vu de nombres à 5 chiffres sur leur podomètre depuis longtemps. Et travailler à l’ordinateur n’est pas une excuse. Quelqu’un qui, ainsi que Wordstworth et d’autres écrivains en service, menaient une vie sédentaire. Et cela ne les a pas empêchés de trouver le temps de se promener.

«Tout d’abord, ne perdez pas votre envie de marcher. Chaque jour, je m’éloigne de la maladie et je me sens bien, j’en viens à mes meilleures pensées et je ne connais pas une seule pensée qui serait si lourde qu’il serait impossible de s’en éloigner. « 
Soren Kierkegaard

Revenons à nos jours, où la marche a longtemps cédé la place aux voitures, métros et scooters électriques. Bien sûr, la vitesse de la vie est maintenant telle que tout le monde ne peut pas se permettre le rythme tranquille de Dickens et le style de vie de Kant. Mais la physiologie humaine n’a pas beaucoup changé dans l’intervalle. Et nous avons encore besoin de mouvements vigoureux pour être en forme et rester en bonne santé. À la fois physique et mental.

Au moins, cela est démontré par une étude récente portant sur plus de 300 000 hommes et femmes. Des scientifiques de Cambridge ont découvert que même une activité physique quotidienne mineure mais quotidienne (par exemple, 20 minutes de marche rapide) réduit le risque de décès prématuré de 16 à 30%. Bonus bonus: la marche est bénéfique pour le cerveau et soulage le stress. Ce n’est pas en vain que le Prospero de Shakespeare, pour calmer l’excitation, est allé «errer».

Bienfaits pour la santé de la marche

La clé de la créativité

Les écrivains et philosophes des siècles passés n’ont pas mené de recherches expérimentales, mais ils étaient profondément convaincus que les marches sans but mènent directement à l’inspiration. Je me demande ce qui fait de la marche un terrain aussi fertile pour le développement de la créativité? La réponse réside dans notre physiologie.

Lorsqu’une personne bouge activement, le cœur pompe le sang plus rapidement, fournissant plus d’oxygène à tous les organes du corps. Non seulement les muscles, mais aussi le cerveau reçoivent une nutrition supplémentaire, ce qui contribue à la formation de nouvelles connexions neuronales, à une augmentation du volume de la matière grise et de l’hippocampe. C’est pourquoi toute activité physique est bénéfique non seulement pour le corps mais aussi pour l’esprit. Les expériences montrent qu’il améliore la mémoire, l’attention et empêche le développement de la démence.

Contrairement à l’entraînement sportif, qui concentre notre attention sur la technique des exercices, la simple marche est presque inconsciente. Permettre à la conscience d’errer calmement dans le «palais de l’esprit». En d’autres termes, déconner. C’est le genre de repos dont notre cerveau a besoin pour activer notre créativité.

Un mot au scientifique

Une expérience intéressante publiée dans le Journal of Experimental Psychology en 2014 montre l’effet des promenades sur la créativité. Les étudiants ont été invités à passer divers tests de créativité: proposer une métaphore ou trouver des moyens non standard d’utiliser des objets familiers, comme un bouton ou une attelle. Les sujets qui pensaient à des tâches en déplacement réussissaient 50% mieux à résoudre les problèmes que ceux qui travaillaient assis à un bureau.

«Nous n’appartenons pas à ces gens qui ne commencent à penser que lorsqu’ils sont entourés de livres, du contact avec les livres – nous sommes habitués à penser en plein air, debout, sauter, grimper partout, danser, le plus volontiers dans des montagnes solitaires ou au bord de la mer, là où même les sentiers deviennent maussades. « 
Friedrich Nietzsche

Il est curieux que l’itinéraire choisi pour les promenades compte également. Dans une étude de l’Université de Caroline du Sud, les étudiants qui marchent dans la nature ont mieux réussi un test de mémoire que ceux qui ont marché dans les rues de la ville. C’est compréhensible: un environnement urbain avec un paysage extrêmement clairsemé surcharge le cerveau de stimuli visuels et nous oblige à être en alerte tout le temps pour ne pas être heurté par une voiture. La capacité de voir l’horizon lointain, non bloqué par des immeubles de grande hauteur, et d’entendre les sons de la nature, a un effet vraiment bénéfique sur une personne.

Mais même si vous préférez les paysages urbains aux paysages pastoraux, la marche est l’un des meilleurs moyens de redonner conscience à la capacité de se déplacer librement dans le moment présent. Les itinéraires familiers sont capables de découvrir de nouvelles vues, d’enrichir des expériences sensorielles et visuelles et d’offrir des moments de véritable plaisir dans la beauté du monde. Une promenade organise à la fois l’espace autour de nous et les pensées à l’intérieur de notre tête. Surtout si vous le faites consciemment.

Les bienfaits pour la santé de la randonnée

La science des marches sans but

Nous marchons rarement comme ça. En règle générale, nous nous dirigeons quelque part. Et si pour la santé physique, il n’y a pas de différence fondamentale, que nous soyons pressés pour une réunion importante ou que nous errions dans le parc, alors en matière de bien-être mental, c’est d’une importance primordiale.

«Je continue ma promenade solitaire dans la forêt avec le sentiment avec lequel une personne qui a le mal du pays rentre chez elle. C’est ainsi que je me débarrasse de toutes les choses inutiles et que je vois les choses telles qu’elles sont, majestueuses et belles. « 
Henry David Thoreau

Il s’avère que notre psyché a besoin exactement de la deuxième option. Une promenade sans but ni plan, où vous suivez simplement votre instinct et vous vous dissolvez mentalement dans le paysage environnant. C’est elle qui est capable d’éveiller la créativité, d’augmenter la productivité et de soulager la conscience de la surcharge numérique.

Bien sûr, si vous marchez sans enfouir votre visage dans un écran de smartphone, mais que vous vous permettez de ressentir la crainte et la crainte de la beauté du monde, que ce soit la cime des arbres qui recule dans le ciel ou la neige qui scintille au soleil. Le sentiment d’être en contact avec quelque chose de mystérieux et d’ineffable, que nous ressentons dans la nature, a un impact direct sur l’état émotionnel global. On ne peut s’empêcher de trembler, en contemplant les secrets de l’éternité, de la nature et de la vie, en admirant la beauté du modèle enchanteur de la réalité.

Randonnée pour un esprit sain

Marcher comme source de bonheur

Mais des portions régulières de révérence peuvent-elles vous rendre plus heureux et en meilleure santé? Vraisemblablement. Selon des recherches psychologiques récentes, observer consciemment de petits miracles qui se produisent autour de nous lors d’une marche typique peut réduire le niveau de stress, l’anxiété et le risque de dépression. Et cela améliore simplement l’ambiance.

L’étude n’a impliqué que 60 personnes, il est donc trop tôt pour tirer des conclusions sans ambiguïté basées sur des données aussi modestes. Mais c’est précisément le cas lorsqu’il est plus facile de vérifier les conclusions des scientifiques sur leur propre expérience que d’attendre de nouvelles expériences à grande échelle. Après tout, quoi de plus facile que de se promener?

Écouter le besoin naturel de mouvement de votre corps et de votre esprit – d’un sentiment d’appartenance à quelque chose de grand et d’important, ce que la nature est invariablement pour nous. En examinant attentivement chacun de ses cadeaux et en écoutant les sons naturels du monde environnant (et non les podcasts dans les écouteurs), il est tout simplement impossible de succomber au désespoir et à l’anxiété.

Et si vous marchez assez longtemps, à la fin, vous pouvez ressentir une joie calme et lumineuse, là où l’irritation, l’anxiété ou la colère régnaient auparavant. Une longue marche sans but est votre cadeau non seulement pour votre corps, mais aussi pour votre esprit. Après tout, quelle que soit l’humeur à laquelle vous commencez la promenade, vous en reviendrez détendu, inspiré et rafraîchi.

Photo: @ellemaywatson

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *